L@s adept@s

Avsentha

Él pertenecía  a una secta de adeptos, era el encargado de enrolar a  las nuevas reclutas. Tenía en mente a varias candidatas pero había una especialmente que reunía las características necesarias. Le ponía  trampas de todo tipo y siempre caía. Esa tarde, bajo el falso pretexto de querer  ensayar la videoconferencia con el móvil,  le había insinuado que se fuera al baño con el celular y que sólo les tomaría un momentico. Después de haber pasado un aburrido domingo, la nueva pensó que  la invitación la haría por lo menos reír…y así fue. Se desvistió rápidamente frente al espejo,  “dónde pongo el aparatejo este para que me vea…” , se decía mirando y buscando a su alrededor el lugar propicio donde pudiera posarlo, para verlo y ser vista. Finalmente lo apoyó al dosel de la taza, inclinado, acomodó la cámara justo frente de su sexo y comenzó  a acariciarse mientras veía en la pantallita un miembro sublime, brillante y listo para penetrarla y… ya. Les había tomado 2:20 minutos. Él  se dijo que sería perfecta para la orgía del 25. Ella quedó agitada, mojada, con ganas, muerta de risa  y más hambrienta y sedienta que nunca.


Les adept@s

Il appartenait à une secte de partisans, il était chargé de recruter de nouvelles recrues. Il avait plusieurs candidates en tête, mais il y en avait une qui réunissait les caractéristiques nécessaires.

Il y mettait des pièges de toutes sortes et elle tombait toujours. Cet après-midi-là, sous le faux prétexte de vouloir répéter la vidéoconférence avec son téléphone portable, il avait insinué d’y aller aux toilettes avec son téléphone portable et que cela ne leur prendrait qu’un instant. Après avoir passé un dimanche ennuyeux, la nouvelle pensait que l’invitation la ferait au moins rire… et il en était ainsi. Elle s’est vite déshabillée devant le miroir, “où est-ce que je mets cet appareil pour qu’il puisse me voir…”, se disait-elle, regardant autour  et cherchant le bon endroit où elle pourrait le mettre, pour lui voir et pour être vue. Finalement elle l’a posé contre la lunette de toilette, inclinée, en logeant  l’appareil photo juste en face de son sexe et elle commença à se caresser en voyant sur le petit écran un membre sublime, brillant et prêt à la pénétrer.

Et c’était tout. Cela leur avait pris 2:20 minutes. Il se dit qu’elle serait parfaite pour l’orgie du 25. Elle est restée agitée, mouillée, avec envie, morte de rire, et plus affamée et assoiffée que jamais.